Rendre chaque pied de vigne vivant et épanoui, puiser dans les contraintes du milieu la force et le caractère des vins que je produis. Cette démarche guide mes pas, comme l'alchimiste en quête de l'équilibre idéal, dans mon laboratoire qui s'étend sur la Côte de Nuits.

Depuis mes débuts, il y a une dizaine d'années, ma volonté est de prendre soin de la terre, de son sous-sol et de toutes les espèces qui y vivent. J'ai donc choisi de travailler en agriculture biologique et en biodynamie les quatre hectares de vignes que je cultive, dont une grande partie sont issues des terres familiales.

Dans cet esprit, je ne contrains pas la vigne, je l'accompagne. Je ne contrarie pas les terroirs, je les révèle. Les grappes de raisins sont mes roses anglaises et mon vignoble est un jardin. Certes un peu plus grand que d'autres.